Deutsch
Perroquet

Qui suis-je ?

En quelques mots

Jeune traductrice originaire de Nancy (France), j'ai étudié dans les villes de Lyon, Dublin et Bruxelles et suis diplômée, entre autres, d'un master en traduction littéraire. Je travaille comme indépendante depuis 2017.

Si la langue et les mots sont mon terrain de jeu favori, mon esprit curieux nourrit également d'autres passions : je joue par exemple de la harpe depuis l'âge de huit ans, j'aime la randonnée et les voyages depuis au moins aussi longtemps... Je me suis par ailleurs intéressée aux langages html et CSS à l'occasion de l'élaboration de ce site, que j'ai construit de A à Z. Une véritable touche-à-tout !

Centres d'intérêt

Je m'intéresse tout particulièrement à la littérature (principalement récits de voyage et littérature jeunesse), aux phénomènes de société et à tout ce qui a trait à la culture (art, histoire, coutumes, dialectes, symboles, etc.). J'en pince également pour les sujets liés à l'écologie et à la biodiversité, ainsi que pour les modes de vie alternatifs (tels que tiny houses, wwoofing, mouvements minimalistes, etc.), les innovations technologiques (connaissez-vous par exemple l'hyperloop ?) et la cuisine / l'alimentation.

Langues de travail

Je traduis des textes de l'anglais et de l'allemand vers le français.
Retenez qu'un traducteur est toujours plus efficace lorsqu'il traduit vers sa langue maternelle !

Je m'occupe également de rédaction en français, de relecture et de transcription.

Une question ? N'hésitez pas à consulter la rubrique Me contacter. Vous y trouverez également une indication de mes tarifs.
Rendez-vous à la rubrique Créations et Projets pour vous informer sur mon expérience et lire quelques extraits.

¿Pero, qué? Un perroquet ?

Anecdote bonus : durant la haute Antiquité, en vue de faciliter les échanges entre les commerçants venus y faire affaire, la ville de Carthage (Afrique du Nord) disposait de sa propre caste de traducteurs et interprètes. Ses membres devaient avoir le crâne rasé et se reconnaissaient également au tatouage qu'ils arboraient sur la poitrine et qui représentait... un perroquet ! Un oiseau aux ailes repliées signifiait que son propriétaire maîtrisait une seule langue étrangère; des ailes ouvertes indiquaient une maîtrise d'au moins deux langues étrangères. Peut-on imaginer symbole plus... parlant ?